Cuisiner à la vapeur : les différentes méthodes

Cuisiner à la vapeur : les différentes méthodes

La cuisson à la vapeur est considérée comme un mode de cuisson sain qui permet de garder toute la richesse nutritionnelle d’un aliment intacte. Elle est d’ailleurs recommandée par la majorité des diététiciens et nutritionnistes, ce qui fait que de plus en plus de personnes l’adoptent au quotidien, mais sans savoir qu’il existe différentes façons de réaliser une cuisson vapeur. Je vous propose donc d’en faire un petit tour d’horizon.

Une cuisson vapeur classique

couscoussier vapeur

La cuisson vapeur classique n’est autre que la technique traditionnelle pour obtenir un aliment cuit à la vapeur. Avant l’arrivée des cuiseurs vapeur, les gens faisaient avec les moyens du bord. Ils utilisaient ainsi une casserole où l’on faisait bouillir de l’eau ou un bouillon et un panier à vapeur. Le principe est simple, les aliments ne doivent jamais entrer en contact direct avec l’eau.

Aujourd’hui, de moins en moins de gens utilisent la casserole étant donné que de nombreux ustensiles s’y prêtent très bien. Le panier en bambou que l’on rencontre surtout dans les restaurants chinois est par exemple parfait pour la cuisson vapeur classique. Le couscoussier également. Moins connue, mais tout aussi intéressante, la marguerite reprend le concept du panier vapeur adaptable.

Une cuisson vapeur sous pression

cocotte minute cuisson vapeur

Comme son nom l’indique, cette technique fait appel à la pression qu’exerce la vapeur d’eau lors de la cuisson. Ce mode de cuisson doit impérativement être réalisé dans un récipient fermé hermétiquement pour un rendement optimal. En effet, grâce à la pression de la vapeur d’eau, la température à l’intérieur du récipient augmentera rapidement jusqu’à atteindre les 125 °C. Cette prouesse permettra aux aliments de cuire plus rapidement.

La cocotte-minute est le premier appareil à proposer cette technique de cuisson à la vapeur. En prime, elle est dotée d’une soupape qui permet d’évacuer le surplus de pression. Par ailleurs, l’autocuiseur électrique propose le même système, avec soupape.

Une cuisson à la vapeur douce

cuiseur vapeur

Cette technique est tout à fait à l’opposé d’une cuisson vapeur sous pression. En effet, ce mode de cuisson ne réclame aucune pression. Les aliments sont cuits lentement et sont gardés sur le feu aussi longtemps qu’il le faut. La cuisson à la vapeur douce offre de nombreux avantages. Elle permet aux aliments de garder le plus de nutriments possible tout en préservant leurs goûts et leur côté croquant.

De nombreux ustensiles permettent de reproduire ce mode de cuisson : un cuiseur vapeur électrique, des sacs de cuisson vapeur, un ricecooker doté panier vapeur… Bref, on a l’embarra du choix. 

0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

8854